top of page

La blessure du rejet

Mes recherches sont basées sur les travaux de Lise Bourbeau


La blessure du rejet s'éveille :


L'enfant a eu un manque de valorisation, l’enfant a pu ressentir un sentiment de rejet, attention ressentir ne veut pas dire que c’est la réalité, c’est juste ressenti avec un cerveau d’un enfant.


Exemples de croyance : Je ne compte pas, je n’existe pas, je ne sers à rien…


Les causes qu'un enfant a pu se sentir rejeté :


  • Bébé qui arrive et que ce n'était pas prévu

  • Bébé qui n'est pas du sexe désiré

  • Enfant qui reçoit des remarques désobligeantes, les parents qui ne valorisent jamais l’enfant

  • Différence de traitement dans la fratrie

  • S'il a l’impression qu’il n'existe pas aux yeux de ses parents


Les personnes qui ont la blessure du rejet essaient de ne pas prendre beaucoup de place en société, de se faire quasi invisible, pas faire de bruit, s’immiscent jamais dans une conversation peur de se faire rejeter. Ce sont des personnes qui ne voient que leurs défauts et pas leurs qualités.


Elles ont très peu d’estime d'elles, à chaque refus, elles le prennent pour un rejet.

Il est possible qu’elles aient très peu d'amis car elles ont difficile à s’intégrer dans un groupe


Elles se demandent ce qu'elles font sur cette planète car elles se sentent nul, sans valeur et elles ne se sentent pas à la hauteur, moins bien que les autres.


Elles croient difficilement que l’on puisse les aimer si bien qu’elles ont des difficultés à s'investir dans leurs relations, et se replient sur elles-mêmes.


Souvent, elles croient que leur opinion n'est pas important et du coup elles évitent de la donner. Elles se coupent facilement du monde extérieur en s'enfuyant dans leur monde et parfois elles peuvent avoir plusieurs moyens de fuite, tel que le sommeil, la drogue, l'alcool ou tout autres addiction.


Elles ont la croyance que ce qu’elles font et disent n’intéresse personne, qu’elles ne sont pas intéressantes.


Leur plus forte émotion est la peur du rejet, qu’on les mette de côté. Ce sont des personnes qui ne demandent jamais rien mais sont très serviable.



Le plus grand défi de la blessure du rejet :


  • Travailler l'affirmation de soi prendre sa place se donner le droit d'exister.

  • Arrêter de se dénigrer et apprendre à se valoriser

  • Apprendre que les autres ont des opinions qui ne sont pas forcément les mêmes que les mien et que cela n'a rien avoir avec moi et avec qui je suis

  • Quand on est dans une situation de sentiment de rejet, c'est apprendre à réagir avec toi et non avec ton masque pour avoir des relations saines

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page